PSYCHOLOGIE

Pourquoi il est si difficile 

d’oser parler (même si on le veut vraiment)

Cette coach qui aide chaque jour des personnes à retrouver confiance et s’affirmer dévoile ce qui se cache derrière nos barrières mentales
REDIGÉ PAR MARIE CARNELI | Actualisé 5 février 2021
Avoir confiance en soi n’est pas facile quand on ne sait pas par où commencer…

Depuis que j’ai commencé à coacher des personnes, il y a une question qui me revient à chaque fois :

« Je sais que je dois me jeter à l’eau petit à petit...
Mais comment faire lorsque je n’arrive même pas à faire un petit pas ? »


Soyons réaliste, la majorité des conseils et astuces recommandent d’agir et de se forcer à parler aux gens.

Mais il faut se rendre à l’évidence : 

C’est bien plus facile à dire qu’à faire...

Le problème est que ces types de conseils sont donnés par des personnes qui ont déjà confiance et qui ne prennent pas le temps de vous comprendre

En vérité, il ne suffit pas de sortir de sa zone de confort pour avoir plus confiance en soi.

Car cela revient à dire que se sentir à l’aise ou savoir communiquer aisément est seulement une question de volonté.

Ce qui est complètement FAUX.

Au fond, les personnes qui manque de confiance veulent communiquer, elles aimeraient aussi parler spontanément…

Seulement elles ne le peuvent pas.

Pourquoi ?

Parce que le manque de confiance s’est créé au fil du temps (généralement depuis l’enfance) suite à un enchaînement d'expériences de rejet.

Notre passé a en quelque sorte conditionné notre cerveau à CONSTRUIRE notre identité de "discret, trop réservé ou timide".


Prenons l’exemple d’Arnold, 3 ans qui adore parler.

Un dimanche, pendant une sortie en famille au parc, Arnold cherche un peu d’attention et pose donc tout plein de questions. Mais immédiatement, sa mère le réprimande et lui dit :

« Chut ! Arrête de faire ton intéressant, tu me fais honte »

Ne s’attendant pas à cette réaction, le petit Arnold sera complètement déstabilisé et voici ce que son cerveau retiendra :

Expérience : Maman m’a grondé parce que je parle trop

Émotions : Je suis triste, je ne sais plus où me mettre, je me sens rejeté

Pensées : Je dis n’importe quoi, je suis nul…etc.

Action : Je ne veux plus parler spontanément

Une expérience comme celle-ci, même si elle peut paraître insignifiante peut considérablement marquer un enfant et entraîner par la suite un manque de confiance et même une timidité...

Car inconsciemment votre cerveau cherchera à vous protéger et vous bloquera avant de parler pour vous empêcher de revivre la même expérience.

Voilà pourquoi faire un petit pas peut être aussi difficile.

Tout simplement parce qu’il ne suffit pas de se forcer à agir.

Ce n’est pas les actions qu’il faut changer.

Mais comprendre ce qui vous bloque pour enfin se libérer du poids qui vous empêche d’avancer.

La bonne nouvelle est que de récentes découvertes en neurosciences ont montré qu’il est possible « d’hacker » le cerveau pour détruire ce conditionnement.

Comprenez que la timidité ou le manque de confiance ne sont pas définie une fois pour toute.

Vous avez la capacité de changer.

Et si vous souhaitez gagner du temps, alors j’ai préparé une vidéo pour vous y aider.

Vous allez y découvrir une nouvelle méthode simple et efficace qui a déjà fait ses preuves, ainsi que les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour enfin oser parler.

Regardez maintenant la présentation en cliquant sur l'image :
Tags : timidité, anxiété sociale, confiance en soi, estime, psychologie, timidité maladive
¹ Neuroscience of Psychotherapy Healing the Social Brain, 2017
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram