Timidité : Une spécialiste révèle une solution étonnamment simple et inédite qui redonne espoir
Publié le 9 octobre 2018 à 08h03

INTERVIEW - Mise au point par Marie Carneli, auteure et coach personnelle spécialisée dans les neurosciences et le développement personnel, son approche scientifique remet en question toutes les idées reçues. En effet, cette surprenante méthode est directement inspirée de la plus grande révélation scientifique sur l’anxiété sociale.

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation, Marie a pris le temps de répondre à nos questions.

EDITIONS INSPIRING. – Vous avez créé une méthode pour le peu étonnante. Pourtant, beaucoup de personnes pensent que la timidité passe avec le temps. Que pensez-vous de cela ?  


MARIE CARNELI. - Contrairement aux a priori, la timidité ne disparait pas comme par magie avec le temps. Chez certaines personnes, elle peut même s’aggraver et entrainer une certaine solitude au fil du temps.

Selon une étude réalisée par la FDF et le CREDOC¹ en 2016, il y a aujourd’hui plus de 5 millions de français (soit 1 personne sur 10) qui se trouvent en situation d’isolement sociale. Et la timidité en est une des principales causes.

Malheureusement, ce problème est un peu passé aux oubliettes car peu de gens le prennent aux sérieux.


Qu’est-ce-qui vous a amené à créer cette méthode ?


J'ai longtemps moi-même souffert de timidité, pendant près de 28 ans. Ma timidité était telle que j’évitais tout contact avec les gens, jusqu’à passer mes weekends et mes vacances seule... Cette solitude me rongeait de l'intérieur.

Le problème est que la plupart des conseils se résument généralement par « sortez de votre zone de confort » ; « agissez par petit pas » ; « allez-y petit à petit ».


Mais comment faire, lorsque même ce petit pas est difficile ?

J’ai eu la chance un jour de tomber sur une émission scientifique qui parlait des étonnantes capacités du cerveau. C’est ce qui m'a amené à m’intéresser de plus près à la science du cerveau, et ce que j’ai découvert est fascinant…

Voyez-vous, nous avons une caractéristique cérébrale qui nous empêche d’agir et d’oser parler. Et le simple fait de ‘’débloquer’’ cette fonction permet de libérer un poids chez les personnes timides. Comme si on appuyait sur un bouton.

Votre méthode a rencontré un réel succès, plus de 351 personnes l’ont déjà testé. Qu'apporte-t-elle de plus par rapport aux autres ?

La limite des solutions ‘’traditionnelles’’ est qu’elle se concentrent uniquement sur l’action pour améliorer la confiance en soi.

Or, se forcer à agir peut empirer la situation. De nombreuses études en neurosciences² ont d’ailleurs démontré en mesurant nos ondes cérébrales que, plus nous nous efforçons, plus cela renforce notre timidité.

C’est pourquoi, là où les autres solutions forcent les personnes timides à sortir de leur zone de confort. Ma méthode se base sur des outils concrets inspirés de ces recherches scientifiques pour en quelque sorte ‘’hacker le cerveau’’ et ainsi libérer les blocages de la personne timide.

La confiance en soi vient ensuite naturellement car chaque action fait effet boule de neige.

Formidable ! Est-il possible d’en savoir plus ?

Bien-sûr. J’ai préparé une vidéo de présentation sur la méthode. Vous y découvrirez notamment le secret que seulement une poignée de personne connaissent pour tirer définitivement un trait sur la timidité.

Regardez maintenant la présentation :

À Découvrir également
  • Ce que les neurosciences savent sur votre timidité que vous ne savez pas
  • Le moyen simple pour surmonter sa timidité et son anxiété sociale
  • Enfin révélé - Un nouveau moyen pour vaincre la peur de parler
Tags : Timidité, Oser parler, Timide, Anxiété social, parler en public 
1. Les solitudes en France en 2016, Fondation de France et CREDOC, 2016

2. Shyness and the first 100 ms of emotional face processing, Journal Social Neuroscience, 2011
Anxiety and affective style: role of prefrontal cortex and amygdala, Biological Psychiatry, 2002
Structural and Functional Connectivity Changes in the Brain Associated with Shyness but Not with Social Anxiety, Journal Plos One, 2013
FB Comments Will Be Here (placeholder)
©2019 Editions Inspiring | Mentions Légales | Contact